mercredi 5 août 2015

3615 Ma Vie - Micro-Critique de "Vice-Versa"


Et ben... Je partais pas, mais alors vraiment pas gagnant en allant voir "Vice-Versa" !
Le premier trailer ne m'avait pas du tout plu, je me disais que l'idée de personnifier les émotions, c'était cool, mais que ça ne pouvait tenir que sur un court-métrage (un peu le syndrome "Là-Haut" et "Wall-E" (même si j'adore ce dernier))

Ben tout le monde peut se tromper !
Ce film m'a fait du bien. C'est con hein, mais j'ai pris un pied pas possible en le regardant. Et je me suis même permis de verser quelques larmes (ou de pleurer comme une madeleine, c'est selon) au moment où... Oui bon, hein, spoilers :)
C'est intelligent, très ludique, le propos est clair, malin, et maintenu du début à la fin. Et ça fait du bien de voir un film d'animation "à l'américaine" se déroulant dans un cadre intimiste... Comme quoi, on n'est pas obligé de faire un film qui va à deux cent à l'heure, où le héros vit une aventure formidable dans un autre monde pour que ça plaise !
Tout cela m'a également beaucoup fait penser à la série "Bref" : cette volonté de personnifier des émotions, en tout cas des concepts psychologiques, d'avoir à la fois une narration dans la tête et une narration dans la réalité du film... Ce qui n'est pas pour me déplaire, puisque j'adore "Bref" (j'aimerais beaucoup savoir, d'ailleurs, ce que Navo et Kyan ont pensé du film !)

Quelques petits défauts cependant : déjà, son rythme... Tout est trop rapide je trouve, on a à peine le temps de s’accommoder à une situation qu'il faut déjà s’accommoder à une autre ! "La Grande Aventure Lego" avait aussi ce défaut là, mais avait pour lui un propos qui lui permettait de mettre en scène l'action à un rythme aussi effréné. "Vice-Versa" aurait mérité des temps un peu plus posés. Il veut exprimer trop de choses en peu de temps.
Le deuxième défaut est le design des personnages, ou plutôt pourquoi avoir donné un sexe à des émotions ? Je comprends le propos : Riley est un garçon manqué, alors ses émotions sont à la fois des filles et des garçons... Ce qui n'est pas le cas de sa mère ni de son père, qui ont respectivement des émotions uniquement femelles et des émotions uniquement mâles. Les différences garçons/filles existent, mais mince, pourquoi vouloir continuer de creuser le fossé entre les deux sexes pour quelque chose d'aussi pur qu'une émotion ?

Ce ne sont pas des gros défauts pour moi, car ils n'ont pas parasités mon visionnage du film, je les ai réalisé après réflexion. Et puis, entre nous, j'ai quand même surkiffé le personnage de Joie... Sûrement car je m'y retrouve beaucoup (merci à elle d'avoir accepté de faire un cameo dans le dessin plus haut !)
Bref (vous voyez, on y revient), allez voir "Vice-Versa", c'est probablement le seul bon film "grand public" que vous pourrez aller voir cet été (non parce que "Ant-Man" et "Pixels"... Ça ne donne pas envie ! Mais encore une fois, je me trompe peut-être :) )

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Hé, copain ! Pas de propos racistes, diffamatoires, ou incitant à la haine :)
Seulement des bisous, de l'amour et des bonbons.